Etapes du développement du langage

L'apprentissage du langage chez les enfants se fait progressivement. 

Voici quelques repères : 

Entre 3 et 6 mois : il gazouille
Le bébé a déjà compris qu'il peut converser avec les personnes qui l'entourent. Il va entrer véritablement en communication avec l'autre grâce à ses sourires, ses pleurs et ses vocalises. Il repère des phonèmes, répond aux phrases en émettant plusieurs sons et en scrutant le visage. Il exprime ses émotions par des gazouillis différents. Il réagit aussi aux mimiques, aux intonations. 

Entre 7 et 10 mois : il babille
L'enfant va comprendre que les mots parlent de sa relation avec les objets. Il intègre les termes utilisés dans son quotidien. Il entend et vit des situations répétitives, ce qui lui permet de mémoriser et d'extraire les mots signifiants pour les réutiliser.  
Sa compréhension s'enrichit de jour en jour. En plus des mots, il va appréhender les intonations de voix et va même jusqu'à les imiter pour se les approprier. Il joue à produire des sons, des bruits et module l'intensité de sa voix. 

Vers 12 mois : il prononce des mots
L'enfant commence à prononcer quelques mots. Il aime dire des mots comme « encore », « coucou », « papa », « maman ». Et, il fait l'expérience de 2 termes qu'il va beaucoup utiliser « Oui » et « Non ». Il utilise son propre jargon en mettant une intonation pour imiter les adultes. Il communique encore la majeure partie du temps par des gestes mais comprend cependant très bien des demandes simples.

Vers 16 - 19 mois : il associe deux mots
L'enfant va intégrer de nouveaux mots mais surtout il va les associer. Il commence à discuter : « Maman partie ? ». C'est ce que l'on appelle des « mots-phrases ». Il dit ce qu'il ressent, ce qu'il préfère.
Même s'il ne possède qu'entre 7 et 20 mots de vocabulaire, il en comprend bien plus. 

Vers 24 mois : il commence à parler 
C'est l'explosion du langage ! Il comprend de plus en plus de mots (environ 300) et en possède une cinquantaine. Il compose des « mots-phrases » de deux ou trois termes désormais. Il formule des demandes explicites. Il est aussi très curieux et va poser des questions sur tout ce qu'il voit, ce qui va enrichir son vocabulaire. Il découvre ainsi que tout s'organise en catégorie : les animaux, les jeux, les objets ...

Vers 30 mois : il parle 
L'enfant de cet âge parle. Il utilise la structure « sujet verbe complément » et construit des phrases de 3 ou 4 mots. Il aime imiter les expressions de son entourage.
C'est aussi la période où il adore lire et relire inlassablement les mêmes histoires. Il peut ainsi s'imprégner des mots et des tournures de phrases pour mieux les réutiliser. 

Pour en savoir plus :
(Source : Le développement du langage)
February 20th, 2019 0
Psychologue en ligne - Psychologie en ligne

Etapes du développement psychologique de l enfant

Le psychologue-psychanalyste Harry Ifergan rappelle les grandes étapes du développement psychologique de l'enfant :

À six semaines, le premier sourire intentionnel apparaît et prouve que l'enfant est en interaction avec l'autre.
À huit mois, l'enfant ressent qu'il existe individuellement et qu'il n'est plus en fusion avec sa mère.
À neuf mois, les premiers cauchemars peuvent survenir. C'est le signe que l'enfant est bien distinct de sa mère. 

À partir de dix-huit mois : le début de la phase d'opposition
L'enfant va entrer dans la phase dite d'opposition systématique à tout ce que ses parents ou « substituts de parents » lui proposent ou imposent, et ce jusqu'à 3/4 ans. Ces « non » constituent, pour une grande partie, en des tentatives de se démarquer des souhaits et des désirs de ses parents. C'est une manière pour l'enfant d'affirmer qu'il existe à part entière et de se distinguer mentalement de ses parents.

Vers deux ans : toujours le "non" et les premières peurs
Les premières difficultés d'endormissement apparaissent. L'enfant va avoir peur de s'endormir, peur d'être seul dans le noir. Il ne peut véritablement dire ce qu'il redoute car la raison de ses peurs est floue. Certains enfants vont connaître des phases de cauchemars.
L'enfant va se prétendre omnipotent dans la journée (et dire non à tout), mais la nuit, il va se raviser et se sentir faible et fragile.
Le souvenir des énervements et des crises qu'il a généré auprès de ses parents l'envahit et, inconsciemment, il se culpabilise et fait des cauchemars.

Entre deux et quatre ans : l'individuation
L'enfant va réaliser un travail mental de tout premier ordre : l'individuation. Cela correspond en la constitution de lui-même en tant qu'individu à part entière : un être indivisible, un et uni. 
Pour cela, il va appréhender tout l'univers qui le constitue pour en faire quelque chose de cohérent, contenu en lui. L'enfant va rassembler les parties en un ensemble cohérent dans un cadre défini.
Nous pouvons prendre l'image d'un puzzle pour nous représenter ce travail de constitution en un tout unifié. Ce « travail » mental est essentiel pour la suite de l'organisation de la personnalité de cet enfant. En effet, si l'enfant ne parvient pas bien à réaliser ce « puzzle symbolique » il y a un risque de morcellement de l'individu.

À quatre ans : il devient un être social
D'autres difficultés d'endormissement, plus élaborées, vont apparaître. Cette fois, l'enfant va parvenir à mieux percevoir l'objet de ses peurs au moment de s'endormir. Il imagine des êtres humanoïdes ou des animaux venant lui rendre visite. Là encore, les prétentions de toute-puissance auxquelles l'enfant aspire tant la journée, sont anéanties lorsque tombe la nuit et qu'il doit se séparer de ses parents protecteurs. 
À cet âge-là, l'enfant apprend à dessiner. La première ébauche d'un visage humain apparaît. Au fur et à mesure de son engouement pour le dessin, il va peu à peu représenter graphiquement des formes de plus en plus évoluées pour réaliser, en définitive, un bonhomme complet. L'enfant se représente le corps humain, son corps, celui de l'autre, et donc lui-même en société. C'est aussi par le dessin que cet enfant devient un être social.

Pour en savoir plus :
(Source : Le développement psychologique de l?enfant)
February 20th, 2019 0
Psychologie en ligne - Enfant