Les malentendus

Pourquoi est-il si difficile de se faire entendre et d'écouter l'autre ?

C'est parce que le malentendu est au coeur même de la communication : nos projections, nos attentes, nos émotions influencent nos discussions.

Pour échanger correctement, il nous faudrait pouvoir transmettre à l'autre, quand nous nous adressons à lui, ce que nous vivons émotionnellement et physiquement. Puis il faudrait que l'autre puisse à son tour ressentir à l'identique cette sensation. Or, ceci est impossible. 
Pour les psychanalystes et les psychologues, le malentendu est la norme des échanges. 

Selon l'historien des idées Marc Angenot, auteur de Dialogues de sourds (Mille et une nuits 2008), à travers nos échanges, nous cherchons moins à dialoguer, à informer ou à nous entendre mutuellement qu'à avoir le dernier mot. 
En 1830, le philosophe Arthur Schopenhauer rédigeait déjà un petit traité intitulé L'Art d'avoir toujours raison : trente-huit stratagèmes pour terrasser l'adversaire même en ayant tort (Ed. Circé - Poche, 2006). Ainsi, nos discussions ont régulièrement le but de renforcer nos convictions de départ. 
Débattre serait une façon de dire : « J'existe ! » C'est pourquoi nos conversations prennent souvent la forme de monologues à deux.

Le langage est une tentative de combler la distance qui nous sépare d'autrui. Mais jamais nous ne rencontrons « l'être » de l'autre. Pire : il y a presque toujours erreur sur la personne. 
En effet, la psychanalyse nous apprend que la plupart de nos demandes d'attention, d'amour, ou nos colères s'adressent réellement à des individus qui, inconsciemment, nous rappellent nos premiers « autres » : nos parents.
Freud a découvert un mécanisme psychique de nature à favoriser les malentendus et à parasiter la communication : la projection. 

Pour écouter et échanger, il est nécessaire d'être à la fois capable de dire « je » et d'accorder une place à un « tu ». Des parents qui prescrivent à leur enfant ce qu'il doit éprouver et penser, et nient son ressenti réel, risquent d'en faire un handicapé de la communication. C'est la même chose pour un père ou une mère incapable d'exprimer ses envies et ses désirs. 

Quel est donc le secret des bons communicants ? 
Entre la peur du silence et la menace du malentendu, comment s'en sortir
Grâce à une meilleure connaissance de soi.
Il est important de cesser de nous prendre pour celui que nous ne sommes pas. 
Généralement, une assez bonne image de soi, pas grand-chose à prouver et peu de pulsions agressives font d'un individu un bon écoutant. 

Source : Pourquoi tant de malentendus ?  

Psychologue en ligne - Articles interssants

Comments have been disabled on this post.