L'estime de soi


Selon le Petit Larousse de la Psychologie dirigé par Michel Guillemot et Bethsabée Blumel, l'estime de soi désigne l'attitude plus ou moins favorable envers soi-même, la manière dont on se considère, le respect que l'on se porte et l'appréciation de sa propre valeur dans tel ou tel domaine.

Notre compréhension de l'estime de soi et de ses mécanismes doit beaucoup aux travaux d'un des fondateurs de la psychologie scientifique moderne : W. James.
Selon lui, l'estime de soi d'une personne dépend, d'une part de ses échecs et de ses réussites et, d'autre part, de ses aspirations.
Ainsi, un individu aura une haute estime de lui-même dans la mesure où ses succès seront égaux ou même supérieurs à ses aspirations dans le domaine qui le concerne : par exemple de faibles compétences sportives n'affecteront pas l'estime de soi d'une personne ayant des aspirations essentiellement intellectuelles.
Un autre psychologue C.H. Cooley propose une théorie - différente mais complémentaire - selon laquelle l'estime de soi est une construction sociale.

L'évaluation que l'on fait de soi-même serait déterminée par les autres.
Ils constitueraient des « miroirs sociaux » dans lesquels l'individu se regarderait pour se faire une idée de l'opinion qu'ils ont de lui.

Ainsi, un compliment aura tendance à renforcer notre estime de nous-même, alors qu'une critique l'abaisserait. Ce modèle insiste sur l'importance d'un regard positif des parents à l'égard de leur enfant.

Concernant la construction de l'estime de soi, elle se fonde sur deux grands besoins : le sentiment d'être aimé et celui d'être compétent.

Une étude a montré qu'il existe cinq domaines essentiels pour la constitution de l'estime de soi des enfants et des adolescents :
- l'aspect physique,
- les compétences sportives,
- la popularité auprès des pairs,
- la réussite scolaire,
- un comportement correspondant aux normes de son groupe.

Bien que les bases d'estime de soi soient construites pendant l'enfance, l'évolution se poursuit pendant l'adolescence et à l'âge adulte.