La dépression



Selon Le Petit Larousse de la Psychologie dirigé par Michel Guillemot et Bethsabée Blumel, la dépression est caractérisée par une modification profonde de l'’humeur dans le sens de la tristesse, de la souffrance morale et du ralentissement psychomoteur.

Il existe deux formes classiques de la dépression :
 - la forme dite « mélancolique » ou « endogêne » où la douleur morale est particulièrement intense. Cette forme qui représente un des versants de la psychose maniaco-dépressive peut s’accompagner de troubles neurovégétatifs et somatiques : anorexie, troubles du sommeil, etc…
- la forme dite « psychogène » recouvre toutes les dépressions réactionnelles et névrotiques, revêtant des aspects cliniques très variés quant à leur symptômes et à leur gravité, les intensités étant généralement moins grande que dans la forme mélancolique.


Différentes approches

Pour les psychanalystes, la mélancolie peut se comparer à un travail de deuil qui n'’arrive pas à s'’accomplir. Dans  la dépression,le moi va s'’identifier à l’ '« objet perdu », prenant à son propre compte les sentiments ambivalent d’'amour et surtout de haine vis-à-vis de l’'objet. Ainsi, le malade doit affronter une perte imaginaire en s’adressant à lui-même les reproches et l’'agressivité destinés à l’'objet perdu.

Pour les cognitivistes, la dépression serait une perturbation des processus intellectuels. Selon G.A. Kelly et A.T. Beck, les « structures cognitives stables » y seraient inadéquates dans 3 domaines : le moi, le monde extérieur et le futur. Cette « triade cognitive dépressive » affecte d’une coloration négative les représentations liées à ces 2 domaines.

Dépression chez la jeune mère 

La maternité est un moment extraordinaire dans la vie d’une femme, mais peut être également l’'occasion de déclenchement ou d'’augmentation de troubles psychiques.

Le baby blues : il désigne un changement d’humeur transitoire qui se caractérise par des crises de larmes, une sensation de fatigue, des craintes, etc… (voir mon article : http://www.psyparinternet.fr/blog/31-Le-baby-blues.html)

La dépression post-partum : elle peut débuter par un baby blues qui se prolonge et commence de 6 à 8 semaines après la naissance. Les symptômes révélateurs d’'une dépression sont l'’inadéquation dans les interactions avec le nouveau-né ainsi qu'’un sentiment de dévalorisation et d’'inefficacité de la jeune maman face à son bébé.

Dépression de la personne âgée

La dépression chez la personne âgée est fréquence et le diagnostique difficile.
La personne âgée est confrontée à de multiples facteurs de vie qui peuvent agir de façon négative sur son équilibre psychique : la maladie, difficulté à se projeter dans l’'avenir, peur de la mort, modifications physiques, etc…
D’'une façon générale les troubles dépressifs sont mal évalués chez la personne âgée et rarement pris en charge avec le sérieux nécessaire.

Traitements

La psychothérapie permet de prendre conscience des mécanismes psychiques qui provoquent ou entretiennent la souffrance mentale.
Au niveau médicament, des antidépresseurs peuvent être prescrit. Ils sont représentés par 3 grands groupes de médicaments : les inhibiteurs de la monoamino-oxydase  (IMAO), les dérivés tricycliques et les antidépresseurs non tricyclique non IMAO.