Les troubles du sommeil



Selon Le Petit Larousse de la Psychologie dirigé par Michel Guillemot et Bethsabée Blumel, le sommeil est un besoin élémentaire. C’'est pourquoi ne pas ou mal dormir nous perturbe tellement. Certaines insomnies sont ponctuelles. Mais il arrive que les troubles du sommeil soient tenaces, persistants : plus d’'une personne sur dix se plaint d’'insomnies d’'évolution chronique.

Un des modèles théoriques de l’'insomnie chronique identifie trois ensembles de facteurs :
Les facteurs prédisposants : ce sont ceux qui rendent certaines personnes plus vulnérables que d'’autres vis-à vis des insomnies. Nous retrouvons des traits de personnalité, une tendance à l’'anxiété et à l’'hypervigilance, un dysfonctionnement de l’'horloge biologique interne…..
Les facteurs déclenchants : il s'’agit du stress liés à certaines situations, de l’'accentuation de troubles psychiques, de certains médicaments …
Les facteurs d’'entretiens ou perpétuants comme la consommation de caféine et d’alcool, les siestes en cours de journée…

Afin de remédier aux insomnies, la première réponse d’un médecin est souvent médicamenteuse : ce sont principalement des hypnotiques qui vont être prescrits. Cependant, il existe d'’autres moyens thérapeutiques : thérapies ou méthode de relaxation par exemple.

L’'insomnie n'’est pas le seul trouble du sommeil, il en existe d'’autres : 
L’'hypersomnie : c’'est lorsque le sommeil est excessif, parfois accompagné de somnolence dans la journée
- Les parasomnies : nous parlons de parasomnie lorsque le sommeil est normal mais que dans son cours surviennent des phénomènes inhabituels ou anormaux. C’'est le cas du somnambulisme, des cauchemards ou encore des terreurs nocturnes.