Le sommeil


Le sommeil correspond à un état comportemental caractérisé par une réduction d'activité, des postures particulières, la fermeture des yeux, l'hypotonicité des muscles et la baisse de la réactivité aux stimulus externes. 
Durant le sommeil, les fonctions mentales subissent une réorganisation allant de la perte progressive de la conscience du monde environnant jusqu'au rêve.

Nous distinguons deux grandes phases se succédant plusieurs fois durant la période de sommeil et ce dès la phase d'endormissement :
- le sommeil à ondes électropencéphalographiques lentes et sans mouvements des yeux ;
- le sommeil à ondes rapides et avec mouvements des yeux.

Durant le sommeil lent, il persiste une certaine tonicité musculaire, une irrégularité respiratoire, une baisse de la pression artérielle et du rythme cardiaque, une libération pulsatile des hormones sexuelles et de croissance.
Le sommeil à onde lente apparaît essentiellement dans la première moitié de la nuit. Il semble avoir pour fonction primordiale la restauration actives des fonctions métaboliques.

Durant le sommeil rapide ou sommeil paradoxal, la tonicité disparaît et apparaissent des sensations sans relation avec le monde extérieur, un mode de pensée illogique et bizarre, une activation irrégulière des rythmes cardiaques, respiratoires et de la pression artérielle, etc...
Le réveil lors de cette phase permet la description précise des rêves résultant de l'activation neuronale généralisée.
En effet, le sommeil paradoxal est le stade des rêves.